DOSSIER DE PRESSE
 
TÚlÚcharger le dossier de presse (pdf)    

okeko logo

 « Les Animaux Malades de la Peste »
reviennent à Paris en 2009
au Théâtre Musical Marsoulan
puis au Théâtre de Ménilmontant !

OKEKO, un nom énigmatique derrière lequel François Bréant et ses 17 complices, tour à tour chanteurs, musiciens, danseurs, comédiens, créent depuis 5 ans des spectacles musicaux diablement séducteurs.

François Bréant que l'on connait musicien, arrangeur, compositeur, réalisateur de B. Lavilliers, Salif Keita, Enzo-Enzo, Kent et bien d'autres, a réuni autour de lui une tribu de joyeux drilles à la croisée de presque 3 générations, imaginé un laboratoire musical voué à la création de spectacles plutôt jubilatoires où d'étonnantes polyphonies vocales se fondent aux guitares, clavier, percussions, accordéon, au service de musiques originales, de textes hauts en couleurs, inspirés de nos comportements et de l'actualité, le tout mis en comédie.

Un peu d’histoire

A la charnière des années 70 et 80, sur toutes scènes francophones chauffées à blanc, épaulé par son groupe de musiciens, Bernard Lavilliers balayait les idées reçues sur la chanson française et prouvait que la langue de La Fontaine pouvait fort bien s’accommoder des couleurs instrumentales du rock et des musiques les plus modernes, les plus exotiques.

Des années plus tard, quelques artisans-musiciens de ce "raz-de-marée Lavilliers" dont on parle encore, œuvrent à nouveau dans les cales de cet OVNI qu’est OKEKO

François Bréant a rassemblé autour de lui certains de ses complices de l’équipe originale de Lavilliers, Hector Drand à la guitare et Manu "Speedy Manolo" Lacordaire aux percussions.

Le Groupe

François Bréant a réalisé et arrangé des dizaines d’albums de chanteurs francophones et africains, composé pour le cinéma, pour le théâtre
Hector Drand a composé la musique de plus d’une quinzaine de longs métrages cinéma et TV et exerce aussi comme psychanalyste !
Manu "Speedy Manolo" Lacordaire a joué aussi derrière Renaud, Diane Dufresnes, Gypsy Kings, Enzo-Enzo, Maxime Leforestier, Kent, the Silencers et tant d’autres

Puis il a complété l’équipe par :

Doumé Droin aux claviers (Jean-Michel Caradec, Gipsy Kings, Diane Dufresnes, Souchon, Djamel Allam, Lavilliers également)
Claude Sacre à la basse (Buzy, Mireille Rivat, Gabriel Yared).

Cette équipe, à jamais "Enfants du Rock", fait souffler sur la scène des "Animaux Malades de la Peste" le vent coloré de ces années débridées et créatives où tout semblait possible.

Ils retrouvent derrière cette tribu cosmopolite de chanteurs néo-hippies de tous âges, la liberté jubilatoire de pirater tous styles de musique et de les détourner au service de textes drôles mais profonds.

On pense à l’esprit des premiers spectacles foutraques de Jérôme Savary, aux spectacles de Pierre Vassiliu avec la bande de Bernard Lubat, à Albert Marcœur, aux dingueries du Camembert Électrique et autres expériences psychédéliques...

Dans des costumes chamarrés, de soie et dentelles, comme sortis des réserves oubliées de Carnaby Street, cette "communauté" de chanteurs tisse des polyphonies élégantes et sophistiquées. Humour et divertissement cultivant "le rire de résistance" cher à Jean Michel Ribes sont la règle. Mais la musique et le chant sont toujours servis avec respect, même dans les moments satyriques ou burlesques.

A l’avant-scène, chantant et dansant, en alternance :

Sébastien Abon : aussi batteur d’un groupe de "malades" : "Double Canon".
Caroline Ander : chante et danse.
Corinne Bréant : chante et danse.
François Bréant : auteur et compositeur, qui dirige le groupe et tient le rôle du roi.
Michelle Carpentier : chante et danse.
Marie José Faigniez : comédienne, chante et danse.
Annick Hamon : chante et danse.
Karen Harris : la moitié du duo Karen & Gilles, chante et danse.
Lionel Lefebvre : auteur & chanteur d’un spectacle-hommage à Claude Nougaro.
Marc Léonelli : chante et joue aussi de la basse.
Sandrine Morais : chante et danse
Rodolfo Natale : plus connu comme scénographe de théâtre, nominé aux Molières, il tient le rôle du fourbe Renardo.
Daniel Popp : Fils du compositeur André Popp, ce musicien voyageur, co-fondateur de "Terres d’Aventure, auteur de livres sur le désert, se révèle l’élégant compositeur d’une partie des chansons du spectacle. Il tient le rôle du narrateur
Barathy Thurarasasingam : chante et danse.

"Les Animaux Malades de la Peste"
une fable toujours d’actualité
"Selon que vous serez puissant ou misérable,
les jugements de cour vous rendront blanc ou noir."

Jean de La Fontaine, dans sa fable, fustigeait le roi et sa cour pour leur auto-indulgence et l’injustice de leurs verdicts.

De nos jours où fauteurs de guerre, pollueurs industriels et obscures officines financières décidant du destin des peuples, se parent de bons sentiments et jouent aux "petits saints", quand les "gens de peu", les "gens de rien" sont laissés pour compte, sa fable fait toujours mouche.

Durant 1h45 de spectacle, chanteurs et musiciens d’OKEKO incarnent les courtisans d’un royaume à l’agonie où "le mal qui répand la terreur" dont souffrent leurs sujets, n’est que le masque du cynisme des puissants et de la passivité de leurs victimes. 

Tour à tour, "Les Animaux Malades de la Peste" viennent plaider leur cause : chattes productrices de télévision, chiens pollueurs, loups actionnaires, moutons râleurs, crocodiles barbouzes, grenouilles managers, bisons va-t-en guerre. A l’issue de ce procès joué d’avance, le baudet-domestique, victime expiatoire d’une justice à deux vitesses, sera condamné pour sa lucidité, sa liberté inacceptable aux yeux de ses bourreaux aveugles à l'évidence que "la peste est dans leur tête".

Les tableaux d'un spectacle vocal tout public ouvert à la farce théâtrale, à l'improvisation du sound painting, se succèdent, drôles, toujours toniques, parfois graves, entre chronique sociale et pastiche musical où les clins d’œil à Verdi, Debussy, au rock et  à la salsa font danser La Fontaine.

"Les Animaux Malades de la Peste"
 Un spectacle écrit par François Bréant

Mise en scène : François Bréant avec la collaboration de Jean-Marc Bourillon, Christian Cottron  & Daniel Popp

Textes et musiques : François Bréant

exceptés
"Les moutons endormis"
– F.Bréant / D.Popp
"Les chiens pollueurs" – F.Bréant / C.Sacre
"L’apprenti sorcier" thème de Paul Dukas libre adaptation de F.Bréant 
"Le baudestique" - D.Popp
"On pouvait voir la famine progresser" - F.Bréant / D.Popp
"instrumental" - D.Popp
"Les diamants" – D. Popp
"J’ai volé un vélo" – F.Bréant / D.Popp
"Haro sur le baudet !" – F.Bréant / D.Popp
"What a wonderful world"  G. David Weiss & B.Thiele - adaptation française de F.Bréant.

Costumes : C.Bréant, D. Fradin, V. Perrier &  M.J. Faigniez
Coiffe du baudet : Rodolfo Natale
Son : Michel Zacha
Lumière : Laurent Schneegans ou Kelly

PROCHAINES REPRESENTATIONS

- en Janvier à 21h00 les Mercredi 7 - 14 - 21 & 28
- en Février à 21h00 le Mercredi 4 & à 19h00 le Mercredi 11
Théâtre Musical Marsoulan - 20 rue Marsoulan 75012 Paris - réserver au 01.43.41.54.92
M° Nation ou Picpus - (places de 12€ à 18€)

- en Mars à 21h Mercredi 25 - Jeudi 26 - Vendredi 27 et à 16h30 le dimanche 29
- en Avril à 21h Vendredi 3 - Samedi 4 et à 16h30 le Dimanche 5
Labo du Théâtre de Menilmontant 15 rue du Retrait - 75020 Paris - réserver au 01.46.36.98.60 (du mardi au samedi de 16h à 19h) M° Gambetta, Bus 96, 26, 64 & 6 - (places de 8€ à 20€)

- Contact : Daniel Popp : Tél : 01.45.16.31.61 - 06.62.87.70.33 - daniel.popp@okeko.com -

Crédit photos: OKEKO et leurs amis, qu'ils en soient remerciés - Mentions Légales - -